Des embouteillages humains!

Publié le par ShanghaiDragonRider

QiBao...Banlieue Ouest de Shanghai...La vieille ville est bondée en ce dernier jour des fêtes du festival du printemps. Hugo un pote fan de LOMOs m'avait dit avant de partir: "tu feras l'expérience en Chine de bouchons humains..." Ca me faisait doucement marrer. Je me disais comment est ce diable possible? Et bien Hugo tu avais raison. Je me suis retrouve avec Eva dans une foule si dense que nous ne pouvions plus bouger. Rien d'oppressant en revanche. Chacun attend que le rythme lent de la marche reprenne. Etrange tout de même…La foule me panique toujours un peu, les mouvments de foule sont terrible…

 

 

J'aime cette photo prise le matin, la foule qui ne forme plus qu'une masse compacte. Et le fumeur a sa fenêtre indifférent au bordel ambiant. Mon bon Hugo cette photo est pour toi, j’espère être a la hauteur.

Publié dans Shanghai la megapole

Commenter cet article

gg 25/02/2006 22:46

c'est hallucinant!

Home 23/02/2006 20:09

Très réussie celle là, style grand reportage des années 50, en mieux, mais il y a la magie du numérique...avec la brume, et la fumée du fumeur, très bien vu aussi les panneaux pour les pietons : on se régale à vous lire !
La qualité se maintient même si madame trouve les textes un peu péremptoires: pas assez de place au doute, dit-elle. Le scientifique chez moi est un peu de son avis: le pire n'est pas toujours sûr...
Bonne fin de semaine...

ShanghaiDragonRider 24/02/2006 12:04

Yo Home!Je garde ce cote permptoire de ma grand mere maternelle, grande precheresse devant l'eternel, du "c'est comme ca et c'est pas autrement"... Je me rends compte de cette attitude au quotidien, comme si avoir des certitudes etait un moyen de se rassurer. Tu vois je perds ma foi et ne me laisse meme plus le droit au doute (au sens Pascalien)...Cette position n'est pas en phase avec la culture Chinoise ou tout peut coexister, le blanc, le noir et ce qui est entre les deux...c'est meme ce vide entre les deux qui  constiturait la substantifique moelle du bonheur. je cherhce toujours mon graal, et la route est encore longue! madame adore ces zones d'incertitudes, elle sait les apprivoiser pour en tirer une energie creative. Elle terrorise le petit garcon que je reste toujours....

Yvon 23/02/2006 18:02

ce récit est passionnant et j'attends la suite avec impatience

Hesiem 23/02/2006 09:13

Ca me rappel les soirs de week-ends au Shilin Night Market de Taipei... transporté par la masse.