Entre le marteau et l'enclume

Publié le par ShanghaiDragonRider

Vivre en Chine aujourd'hui c'est se retrouver en grand ecart permanent. A la maison comme au travail... Grande frustration cette semaine, puisque nous avions fait toutes les demarches administratives pour faire voyager Ayi, qui vit au quotidien avec nous depuis une annee. Obtenir un passeport, une assurance (demarches tout en Chinois evidement) et encore un parcours du combattant au consulat Espagnol (des heures de taxi et de queue dans les meandres d'une administration qui n'a rien a envier aux chinois...). Payer un billet d'avion... le tout pour se voir refuser son visa. La raison? pas tres clair... Trop pauvre apparement. Je rage. J'ai ecrit mille lettres pour me porter garant, sans succes. Ayi est pauvre, dans un pays qui fait peur. l'europe prefere fermer ses portes a tout intru. Illusion d'un protectionisme desepere. Le marche Europeen est deja envahi par les produits chinois, et rien, meme pas des fonctionnaires bornes ne pourra jamais enrayer le processus. Nous etions tellement content de pouvoir offrir a cette femme un voyage qu'elle n'aurait jamais oublie. Elle est aussi tres decue, mais comme tous les locaux elle se resigne.a 56 ans plus rien ne la surprend.Je me sens souvent comme sur le photo...la piece entre les deux mondes, il faut souvent pouvoir encaisser, devenir philosophe...vivement les vacances

Publié dans La famille en Chine

Commenter cet article

JS 03/07/2006 12:27

J'ai aussi eu toutes les difficultés du monde à obtenir un visa pour mon amie au consultat (de France) à Shanghai... Je ne me souviens plus du nombre d'aller retour et du nombre de paperasses nécessaires, mais c'était assez affolant... voire affligeant.La confiance règne...  tout comme la transparence des décisions des consulats...

Bernie 30/06/2006 21:08

Pourquoi ne pas essayer le visa pour la France ...on ne sait jamais :-)
c'est dommage d'abandonner ;

malye 28/06/2006 03:12

Triste cette histoire.Et effectivement, encore plus triste de voir comme la resignation est facile chez eux....