portraits dans la rue...

Publié le par ShanghaiDragonRider

Il y a une question qui revient souvent sur les photos à Shanghai: comment tu fais pour faire tes portraits? Je me pose encore la question moi même...La chose s'est faite assez naturellement. Sans y réfléchir. Je faisais beaucoup de photos d'architecture. J'aime l'aspect graphique de ce travail. C'est une bonne école pour travailler le cadrage. Apres avoir travaillé extensivement sur ce sujet (inépuisable..) je me suis fait le réflexion récemment qu'il n'y avait plus dans mon ordinateur que des photos de personnages plus ou moins colorés! Que c'est il donc passé? En arrivant en Chine, j'ai du faire l'effort d'essayer de comprendre ces gens, leur culture, leur rapport avec leur environnement. Comme si brutalement et par la force des choses, mon intérêt s'est déplacé nécessairement vers les gens. J'aime ces sourires, ces gueules... J'ai eu à surmonter ce que chacun ressent quand il va prendre quelqu’un en photo: le regard de l'autre, et cette étrange impression de rentrer dans l'intimité d'un inconnu. Mais ici le rapport a l'intimité est complètement modifié. On vous pousse on vous bouscule. On a l'impression que ça se passe ailleurs. Alors j'ai commencé doucement à passer outre nos barrières éducatives judéo chrétiennes de respect de l'intimité d'autrui. Sans déranger personne. Tout parait normal. Quelle surprise! Quand je pointe mon objectif vers quelqu'un, je ne reçois presque jamais de critique ou de mouvement de recul. Pas d'animosité, plutôt de la chaleur, de la fierté. Il faut bien sur rester logique: pas question de prendre en photo les clients d'un vendeur de DVD piratés...il ne faut quand même pas chercher les emmerdes! Mais ça c'est du strict bon sens... Le cas échéant, je demande si je peux prendre une photo. (wo ke yi pai zao pian ma"?) Et j'abuse d'un très grand sourire en toute circonstance. Le rapport très court qui se tisse a ce moment est fondamental. Il semblerait que ce sourire gratuit, soit assez rare, et donc jugé d'une valeur suffisante pour accepter d'être immortalisé...

 

J'ai aussi un peu adapté mon matériel à ce type de photographie. L'achat d'un téléobjectif a large ouverture constante a été déterminant: le Nikon 70-200 f2.8 IF ED VR est une crème dont je ne saurais me passer maintenant. La réduction des vibrations me permet de descendre très bas en vitesse pour prendre des photos en faible luminosité, en gardant tout le piqué nécessaire...Il me permet de me poster un long moment (jusqu’a ce que je fasse partit des meubles) et brusquement pointer vers le visage que je souhaite prendre. Il y a beaucoup d'excitation à faire ce genre de photo. Il y a ce petit frisson tellement bon de cette interaction provoquée. Une sorte de drogue quand on y a gouté.

 

J'ai eu quelques refus aussi. Avec l'agressivité qui va avec...mais la aussi en général un sourire suffit a dédramatiser une situation. Souvent je montre la photo sur l'appareil. Cela crée une relation, et établi une confiance. Souvent d'une personne plutôt réticente au départ, j'arrive à obtenir quelqu'un d'acquis à ma cause. Il faut réussir à créer une relation de confiance en très peu de temps, et ce n'est pas toujours facile.

 

Il ne faut en tout cas pas du tout se priver de franchir le pas, et gouter au plaisir de cet échange bref qui nous met face aux autres mais aussi surtout face à nous même... Alors tous a vos appareils, envoyez moi vos meilleurs portraits pour qu'ils soient publiés dans "Shanghai dans ta face!": A vous de jouer! et laissez moi vos techniques perso en commentaires...je suis curieux de savoir comment chacun s'y prend...

 

Commenter cet article

Jérôme 23/09/2008 13:29

Je la trouve très réussie moi cette photo.La façon dont tu contes tes expériences me transporte. Formidable travail!

Fabrice 14/01/2007 07:56

Bonjour,
C'est un peu par hasard que je tombe sur ce site très passionnant et interessant à regarder. En regardant les photos, j'avais l'impression de retrouver un style, une façon de voir les choses. En lisant les commentaires, je me suis rendu compte que j'avais un peu la même façon de prendre des photos et au même endroit. Je confirme qu'il est passionnant de se fondre dans le paysage, d'observer puis de prendre La photo. A Shanghai, il y a toujours quelque chose à voir, il suffit d'être patient et d'observer.
Merci encore pour ce voyage. 

Joker 01/12/2006 07:37

ben moi j'utilise la technique "je-prends-la-photo-avant-que-t'ai-le-temps-de-dire-ouf" ;)appareil photo a portee de main, je repere ma "cible", prepare les reglages si besoin, direction la prise de vue, et... "clic"! dans la boite :D
voila, sinon je kiffe tes photos et bonne continuation!!

Jen a Shanghai 30/11/2006 07:07

Je squatte cet article juste pour vous dire que je super contente d'avoir parle plus longuement avec vous deux, Eva et Julien. Vous etes des personnes interessantes, originales, pleines de.... je ne sais pas comment dire, un truc qui apaise, quand on vous parle...Des gens qui font du bien...
Voila, quand des personnes me marquent, je le dis,c'est tout.
A bientot,
Jennifer

Nico 30/11/2006 01:35

Ah ben si tu commences avec ce genre de post, tu vas avoir plein de questions :pJ'hesite de plus en plus (enfin je devrais dire de moins en moins pour être honnete) à m'acheter un reflex histoire de pouvoir prendre un peu plus de plaisir en faible lumière. Mon appareil est tres bien mais il a du mal a faire le point dans ces cas là et je regarde donc pas mal du coté du D80 en complement... C'est jouable un 50mm 1.8 et rien d'autre ou en pratique c'est vraiment un truc de puristes acharnés? Sinon tu as le pb des pitites poussières sur le capteur? J'ai un peu tendance à me stresser à force de regarder les critiques des nouveaux modeles...Sinon plus prosaiquement, en général tu vas prendre tes photos à pieds/metro ou vélo/machine infernale?Voilà.. sinon je trouve que les êtres humains sont de loin un des meilleurs sujets qui soit, même si malheureusement quand je fais le compte de ce que je ramène je constate généralement qu'il n'y en a pas des masses.