Cette sensation s'appelle...

Publié le par ShanghaiDragonRider

Il y a des photos qui sont plus rares à faire que d'autre...Et en Chine, on embrasse pas. Pas en publique. On est si loin des trois bises du matin: "salut, tu (bise) vas (bise) bien (bises)?" . On ne "bise" pas dans cette culture. Les signes d'enpathie sont ailleurs. Je ne les ai pas tous trouvé. Quand on vit dans un monde ou l'on ne comprends pas ce qui se dit, et ou l'on ne peut clairement lire, et encore moins exprimer verbalement ce que l'on ressent,on se sent un peut handicapé. Comme avec tous les handicaps, l'etre humain s'adapte. Curieusement, on devient, sans s'en rendre compte, beaucoup plus sensible a d'autre sens que l'ouie ou la parole, puisque nous n'y avons accés que partiellement. L'observation devient notre unique sens. Frustration pour les uns a qui on a oté trop de facultés d'expression, délice pour le photographe qui exerce son oeil de façon encore plus instinctive. Nous sommes, malgré nous, devenu beaucoup plus instinctifs. Guetter un changement d'expression sur un visage, une attitude, un geste. Notre façon de nous exprimer a aussi changé. Comme s'il fallait forcer les attitudes pour se faire comprendre. Sourire deviens une arme de dissuasion massive, entrer dans une colère noire, l'unique façon d'exprimer notre désaccord...Tous les expats vivent la meme aventure humaine, et s'adaptent. Ici on ne bise pas, mais on se tient volontier par la main entre copine. Encore un décalage...

Commenter cet article

Delphine 26/01/2007 10:58

Rigolos ou inquiétants ces 2 mannequins en arrière-plan qui matent à loisir cette extériorisation d'une intimité trop longtemps refoulée en public...
Ah, le décalage et la richesse des différences de cultures, j'adore!

Jerome (de Berlin) 26/01/2007 10:49

Tres belle photo, bravo !

Nico 26/01/2007 03:12

Toujours le coup d'oeil :)sinon le "tm" sur "i'm lovin' it" me laisse assez pensifjolie composition