Et PAF! dans ta face...

Publié le par ShanghaiDragonRider

La nouvelle vient de tomber. Lourde. On s'en doutait un peu vu le nombre de discussions sur le sujet. Ca avait mis toute la famille sur les nerfs ces dernières semaines. Mais le besoin n'est pas la. Encore un problème de timing. La Chine parait prête, si on en reste aux grandes villes. Et encore. Mais le grand boom, celui qui permettra a chacun dans ce pays d'accéder a tout et surtout au superflu n'est pas encore arrivé. Un marché encore trop jeune, ou nous n'avons pas tous notre place. Les chercheurs d'or s'en retournent déçus, les chercheurs d'homme comme moi n'en reviennent que plus riches.

 

Nous devons rentrer en Suisse. Fin juin. C'est raide. Mais c'est la vie. Ses aléas... Mr "meta.julien" au regard de votre expérience dans ce marché, et compte tenu de vos excellentes performances, nous souhaiterions vous intégrer dans notre équipe qui aura grandement besoin de votre expérience sur le terrain, et bla bla bla... c'est flatteur, mais moi je n'ai pas du tout envie de rentrer. Pas du tout. Voila, je le dis une fois tout net, ca m'évitera de truffer mes prochains textes d'allusion pour tourner autour du pot. Pas envie. Pas envie Pas envie. Une fois la mauvaise nouvelle digérée, on se dit qu'on a toujours un job, et que d'autre n'en ont pas, qu'il y a pire que de vivre en Suisse... (j'aurais pu vivre en France, un petit coucou a tous mes lecteurs français...), et qu'au fond on a encore toute la vie devant soit.

 

Mais d'un coup plein de questions affluent...que deviendra SDTF? Rien n’est moins sur...qui voudra reprendre SDTF? Qui prendra le relai...? me faudra t il suicider SDTF?

 

Inès doit encore profiter quelques mois des bons soin si tendre de son Ayi. Cette complexité qui fait que du haut de ses 3ans, elle parle chinois mieux que moi, et n'a peur de rien ni personne. Ce sont nos rencontres qui nous forgent.  On va encore profiter de ce qui nous reste ensemble n'est ce pas?

 

Publié dans La famille en Chine

Commenter cet article

alex 17/02/2007 20:26

Avec un peu bcp de retard, je reviens me balader par chez toi.Avec tjrs autant de plaisir !Et je profite de ce post pour souhaiter a ce blog un joyeux virage suisse quand meme...Pareil pour toute la petite famille :-)

Elle 14/02/2007 06:02

Merde alors, je vous lis depuis presque le début et je vous avais décerné le titre de blog le plus élégant de Shanghai...photos magnifiques, prises sur le vif, regard pertinent...vous auriez même fait un peu évolué mon regard sur les familles d'expat qui vivent dans des compound, c'est dire ! ;-)Pfff, si la Suisse vous manque, ne partez pas si loin, j'ai vu à HK le we dernier qu'ils vendaient des sugus chez Watson, si si, véridique !!!Ceci dit, je comprends que "tout plaquer" pour tenter une autre vie est plus difficile lorsque l'on a charge de famille...D'ici juin, il va falloir en profiter.Merci et belle vie, ici ou ailleurs.

ShanghaiDragonRider 14/02/2007 09:54

OUI! j'ai fait cette découverte improbable aussi lors de mon dernier voyage a HK. Surtout que les sugus...c'est pas très bon...Je crois que tu as raison: l'endroit n'importe peu, c'est le regard et la curiosité qui comptent. Au plaisir de te lire encore.

Jerome (Berlin) 12/02/2007 13:14

Je ne pense pas qu'il y ai vraiment un probleme de loyauté avec ta boite. Toi et ta boite avez chacun vos strategies/souhaits et vos contraintes. Quand ca correspond, on reste ensemble. Quand ca diverge, on se separe. L'entreprise a aucun interet a employer des gens qui revent de voir ailleurs. Tu passeras certainement pas toute ta vie dans la meme entreprise de toute facon. Le mieux est de choisir toi-meme quand est-ce que tu pars, sachant que plus on attend plus c'est difficile. A mon avis, la loyaute envers son entreprise consiste a: - donner une reelle chance a son entreprise de nous proposer un job qui nous interresse avant de partir. - peut-etre eviter d'aller chez un concurrent direct- et si on va chez un concurrent direct, ne pas diffuser d'informations confidentielles sur son ancienne boite. Mais les valeurs personnelles, c'est justement ce qui est le plus difficilement transposable d'une personne / entreprise / job / pays à l'autre. Et a propos des couilles: on m'a dit une fois, dans une carriere, mieux vaut eviter de faire plus d'un changement a la fois pour rendre les etapes plus faciles. Par exemple: - expatriation = 1 changement- changement d'employeur = 1 changement- changement de profession = 1 changement- changement de famille = 1 changementAinsi, un ingenieur francais qui deciderait de quitter femme et enfant derriere lui pour travailler comme photographe dans une agence de presse en Chine, il risque d'en chier un peu !Ou alors un employé en France qui devient manager en Chine. etc. Ceci dit, je conseillerais de pas tenir ce genre de discussion sur un blog public.

Jerome (Berlin) 12/02/2007 09:48

JE COMPRENDS PAS !!!!Si tu n'as pas envie de rentrer en Europe, ben tu cherches un nouveau job à Shanghai, non ? C'est pas possible ca ?

ShanghaiDragonRider 12/02/2007 10:13

C'est parfaitement possible! j'ai meme eu des propositions tres interressantes de conccurents...mais tu vois je dois etre trop vieux, je ne sais pas...je reste loyal a ma boite comme un cretin. La loyauté? je me demande si ca paye vraiment, sans doute sur le long terme...souvent je reve que je plaque tout et que je me lance dans la photo freelance...pas les couilles...

Julien 12/02/2007 09:39

C'est la fin de toute une époque nom d'une pipe.
Quoiqu'il en soit, je n'ai aucun doute quant au fait que tu risques d'impressioner nombre de tes congénères suisses avec ta Rolex et ton manteau Victor Inox sur les épaules.
Tchusse et à bientôt avant votre départ !
 
 

ShanghaiDragonRider 12/02/2007 10:15

heureusement il restera quelques institutions dans la place! arf! le JULIEN est dans la place! a bientot en banlieue...