meutre en mots

Publié le par ShanghaiDragonRider

"La faim d'autrui, l'attirance pour ses souterrains.Puis, une fois son
secret déchiffré, viennent ces mots, souvent prétentieux et
catégoriques, qui dissèquent, constatent, classent. Tout devient
compréhensible et rassurant. Peut alors débuter la routine d'une
liaison ou d'une indifférence. Le mystère de l'autre est apprivoisé.
Son corps est réduit à une mécanique charnelle, désirable ou non. Son
coeur, à un inventaire de réactions prévisibles. En fait, à ce stade,
une sorte de meurtre se produit car nous tuons cet être infini et
inépuisable que nous avons rencontré. Nous préférons avoir affaire à
une construction verbale qu'à un vivant...."


"La femme qui attendait" d'Andreï Makine

Publié dans La famille en Chine

Commenter cet article

Delphine 10/05/2006 10:40

Tant de vie dans cette photo!!!
Inutile à mettre en mots comme le dit si bien l'extrait.
“Quand on met les émotions en mots, elles deviennent des mensonges. Attendez le rêve, Docteur. Abandonnez les mots. Les mots se transforment en pierres.” dixit Murakami dans "Tremblement de Terre".

Carla 10/05/2006 10:16

Ouais………….  Superbe photo.

Yann ( Quelque part en Chine) 10/05/2006 02:55

Superbe photo