Il est né le divin enfant!

Publié le par ShanghaiDragonRider

Au gré des mes pérégrinations dans la Shanghai du bas, bien loin des lumières de Pudong, la vie reprends ses droits. Dans son implacable réalité. Donner naissance a un autre petit chinois aujourd'hui: un acte pas si anodin dans une société ou l'intime conviction est que nous sommes déjà beaucoup trop nombreux. Les Chinois en on une conscience profonde. Ils l'expriment d'ailleurs. Réflexe pavlovien d'une propagande omniprésente ou perception de la réalité? Nul ne peut le savoir... Mes collègues féminines ultra actives rechignent à saisir le bonheur de la maternité. Pas le temps, pas l'argent, et a quoi bon de toute façon? Quelle vie pour ces enfants? Enfants rois...enfants uniques. Pourtant encore une fois la nature humaine est bien souvent la plus forte et le besoin d’avoir une descendance reprend le dessus. Joie de la vie. Donner la vie. Mais cette vie semble avoir si peut de valeur. Contraste saisissant de tout cet amour palpable pour les bébés et du laissé aller des que les enfants sont en age de marcher et d'explorer le monde seul. Bon nombre sont laisse pour compte très tôt. Trop tôt. J’aime cette photo de crèche, le messie vient d’arriver et soudain l’atelier deviens le paradis. Un peu…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Carla 12/04/2006 21:06

Bonsoir Julien, ton article m’as beaucoup touché. Les enfants sont des trésors, des vrais, avec une vraie valeur celle du cœur. Dans un pays comme la chine qui se trouve depuis bien longtemps en surpopulation ils ont trouvé le moyen de régler la situation. Peut être pas la meilleure solution mais au moins ils essaient. Tout ça pour régler l’augmentation démographique mais aussi avec le but suprême de bien s’occuper de leur enfant en lui offrant un bon départ dans la vie et vue la situation du pays. Un enfant s/ quatre dans le monde est chinois. Vois tu, je suis la seule trace que mes parents ont laissée de leur passage dans ce monde. Leur but, me donner ce qu’ils n’ont pas eux. Un jour viendras mon tour. J’aime la fin de ton article, l’image me plait………bonsoir.

ShanghaiDragonRider 13/04/2006 02:43

je te souhaite de pouvoir vivre ce bonheur. j'en ai trois de bonheurs....je ne voudrais pas leur donner grand chose dans la vie sauf les moyens intellectuels et materiels de pouvoir choisir. etre libre dans ses choix. a bientot