Ying Yang

Publié le par ShanghaiDragonRider

Apres quelques temps en Chine on croit enfin avoir compris comment y travailler, comment obtenir des résultats. Mais tres vite on touche aux limites. C'est un travail quotidien et sans cesse il faut se remettre a l'ouvrage. Ne jamais oublier les fondamentaux. Les choses qui mettront des sciecles a changer, puisque justement il a fallu plusieurs millenaires pour en établir les regles... Il y a un décalage effroyable entre la croissance utra rapide de cette société sur ses aspects materiels (developpement de la ville, des infrastructures, des technolgies...). Mais l'évolution des mentalités n'est pas sur le meme rythme. Définitivement enlisé. Cette difficulté a plannifier plus loin que le lendemain me torture. Manager par tache plutot que par objectifs...Responsabiliser des gens qui ne le souhaitent pas...travailler en equipes, quand la plupart des intervenants pensent aux gains immediats, au court terme. Chacun voit le gateau grandir a vitesse grand V et se jette dessus avec l'avidité de celui qui en veut la plus grosse part. Tout tourne a la foire d'empoigne, et les fondements moraux en prennent un sacré coup. j'aime ce pays et sa liberté (aussi provocateur que cela puisse paraitre d'écrire ça...) mais la face cahée revele des malaises profonds qu'il faudra bien gerer a un moment ou l'autre. Ying Yang : ce qui est bon pour toi ne l'est pas necessairement pour moi.

Commenter cet article

Arthurontheweb 21/11/2006 04:50

MAis mais tu lis dans mes pensées!!!
De retour de Thailande avec THE T-shirt: "No money, no Honey"... ca dechire aussi!!!

Joker 17/11/2006 09:48

Ahh la la, les mentalités, c'est ce qui a de plus long à changer....(Le jour où on arrêtera de me prendre pour un porte monnaie dans la rue n'est pas encore arrivé... :0053: )

ShanghaiDragonRider 17/11/2006 10:21

l'autre jour j'ai croisé un mec en boite il avait un tee shirt "no money,no money" écrit en enorme dessus. ça m'a fait délirer...